Le crédit renouvelable (anciennement appelé « crédit revolving ») est un prêt qui prend la forme d’une réserve d’argent qui peut être utilisée au fur et à mesure de son remboursement. Pratique au quotidien, ce type de crédit peut être utilisé pour tout type d’achat sans avoir à fournir de justification auprès de l’organisme prêteur. Il n’est pas non plus nécessaire d’utiliser le montant intégral du crédit renouvelable si vous n’en avez pas besoin. Les montants proposés dépassent rarement les 6.000€ et la loi encadre les durées maximum de remboursement (36 mois maximum pour les crédits inférieurs à 3.000€ et 60 mois pour ceux supérieurs à 3.000€). Les intérêts seront quant à eux perçus sur la base de chaque somme utilisée.

 

Dans quels cas utiliser un crédit renouvelable ?

 

Lorsque l’épargne ne suffit pas pour financer l’achat d’un bien d’équipement ou un départ en vacances, le crédit renouvelable peut-être une solution adaptée. Cette réserve peut également être très pratique lorsqu’il s’agit de remplacer dans l’urgence un appareil de première importance qui vient de tomber en panne (four, machine à laver, pièce automobile etc.). Dans ce cas, l’emprunteur peut effectuer ses achats normalement et sans en avoir à justifier l’utilisation. En remboursant ses mensualités, la trésorerie se reconstitue.

 

Pourquoi un crédit renouvelable plutôt qu’un prêt personnel ?

 

Un prêt personnel est un prêt affecté à un projet bien défini. Par exemple, une partie significative des demandes en prêt personnel concernent des crédits auto avec des montants qui varient entre 5.000€ et 50.000€. Il s’agit là d’un crédit classique pour l’achat d’un bien que l’on rembourse chaque mois. Sauf dans le cas d’un achat d’un petit véhicule d’occasion au prix de 2.000€, il sera préférable et moins coûteux en intérêts d’opter pour un crédit auto pour financer sa voiture. Le crédit renouvelable et le prêt personnel sont deux types de crédits différents par nature car chacun correspond à un besoin spécifique.

 

Peut-on obtenir ce crédit rapidement ?

 

Pour obtenir un crédit renouvelable, il faut d’abord réaliser un comparatif puis une simulation. Si la demande est pré-acceptée (c’est à dire qu’une réponse de principe positive est donnée par le site web de l’organisme), un contrat de crédit sera alors envoyé au domicile de l’emprunteur qui se chargera de le remplir puis de le renvoyer signé et accompagné des pièces justificatives demandées par l’établissement financier. Après acceptation de la demande, il faut compter en moyenne 16 jours avant de recevoir l’ouverture de la ligne de crédit (14 jours de délai légal de rétractation, puis 48h pour le transfert).

 

Les conditions d’obtention d’un crédit renouvelable

 

Pour que sa demande ait des chances d’être acceptée, l’emprunteur doit fournir les preuves de sa capacité de remboursement. Les photocopies des pièces justificatives demandées (fiches de paie, contrat de travail, avis d’imposition etc.) permettent en partie à l’organisme d’évaluer si la situation financière du demandeur est saine ou non. À ce titre, le taux d’endettement est aussi un élément déterminant dans la décision d’accorder un crédit renouvelable. Il est communément admis qu’une banque ou un organisme refusera une demande de prêt si le taux d’endettement est supérieur à 33%. Il convient donc de bien calculer son taux avant de réaliser une simulation qui pourrait s’avérer inutile.

 

L’utilisation des cartes bancaires allouées

 

La plupart des organismes proposent à leurs clients de disposer d’une carte de paiement avec leur crédit renouvelable. Ces cartes à puce permettent de régler ses achats en ligne ou dans n’importe quel point de vente affilié au réseau Visa ou MasterCard, mais aussi de retirer de l’argent depuis un distributeur de billets. Par ce biais, le titulaire de la carte peut alors décider de régler ses achats au comptant ou à crédit (ou une partie au comptant et l’autre à crédit). L’attribution d’une carte n’est toutefois pas systématique et doit être soumise à l’acceptation du client.

 

Les modalités de remboursement

 

Le remboursement s’opère par mensualités selon les conditions acceptées par l’emprunteur au moment de la signature du contrat de prêt. Il peut s’il le souhaite réaliser un remboursement anticipé partiel ou total sans frais (conformément à la loi). En cas de coups durs, il est également possible de faire une ou plusieurs pauses de paiement dans l’année (ce qui entraîne un allongement de la durée de remboursement et un coût du crédit plus élevé).

 

Souscrire ou non à une assurance facultative

 

Les sociétés de crédit proposent des assurances pour éviter les désagréments liés aux événements imprévus de la vie (perte d’emploi, ITT, décès etc.). L’assurance de prêt n’est pas obligatoire mais elle est vivement conseillée. Celle-ci n’est pas payée lorsque l’emprunteur n’utilise pas sa réserve d’argent.

 

Les dangers liés à une utilisation abusive du crédit renouvelable

 

Les crédits renouvelables sont proposés à des taux débiteurs révisables très élevés. Mal maîtrisé, ce type de crédit peut conduire au surendettement. Il est indispensable d’éviter toute utilisation du crédit renouvelable si le besoin ne se fait pas sentir. En cas de remboursement, l’emprunteur doit éviter de sans cesse piocher dans la réserve pour des dépenses futiles, et ce afin d’éviter le cercle vicieux du crédit sans fin.

Pour aller plus loin au sujet du crédit renouvelable :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2436